Anaïs, A Dance Opera has been invited to attend the

Festival International de Théâtre

in Casablanca, Morrocco in March, 2018!

VIDEO
LIE BOX - Avignon DELTA OF VENUS - Avignon
DREAM/GUERNICA EN FRANCE !

Festival Off D'Avignon ‘17

Collège de la Salle

Théâtre du Préau

 

Anglais sous-titré Français

 

 

 

Anaïs, A Dance Opera est une oeuvre saluée par la critique, créée par l’auteure-compositrice Cindy Shapiro et par la metteuse en scène et chorégraphe Janet Roston, intégrant musique, danse et projections visuelles au coeur d’une production scénique avant-gardiste qui explore et met en lumière la vie captivante de la célèbre diariste et figure emblématique de la littérature, Anaïs Nin, et son univers de mots, de sexe, de passion et de créativité.

 

Anaïs, A Dance Opera commémore et examine le parcours de Nin, un triomphe personnel et artistique, qui continue à influencer le monde d’aujourd’hui. Cette production sensuelle, convaincante et  qui invite  à la réflexion, est présentée par une chanteuse live, qui, accompagnée de six danseurs et à l’aide de projections, raconte l’histoire fascinante de la vie de l’icône féministe, Anaïs l’Éternelle. Les danseurs redonnent vie à l’auteure controversée dans une production qui fait voler en éclats les conventions théâtrales tout comme Nin transgressa elle-même les attentes littéraires et sociétales.

 

Les paroles et la musique de Cindy Shapiro, la chorégraphie élaborée, la mise en scène de Janet Roston, mais aussi les projections visuelles captivantes du scénographe Joe LaRue, tissent l’histoire de Nin, entrecroisant des extraits de ses journaux intimes  et son art érotique révolutionnaire.

 

Les danseurs et la chanteuse dévoilent le parcours de découverte personnelle qui l’a menée d’une vie de jeune femme au foyer naïve à la société des cafés de Paris, où elle émergea en tant que figure emblématique de la littérature durant les années trente, en passant par sa vie aux Etats-Unis pendant et après la Seconde Guerre Mondiale, jusqu’à sa mort dans les années soixante-dix et ses répercussions.

 

Durant cette période de recherche personnelle, Nin eut de nombreuses liaisons simultanées, explora la bigamie et connut de grandes déceptions dont elle garda la trace dans ce qu’elle appelait sa “boîte à mensonges”. Nin se considérait aussi libre qu’un homme et fut châtiée après sa mort pour cette raison. L’héritage artistique qu’elle laissa derrière elle suscite aujourd’hui un nouvel engouement. Nin est une artiste reconnue, une femme multidimensionnelle et aux multiples facettes dont la lumière est devenue son propre soleil.

 

La première représentation eut lieu au Théâtre Greenway Court à Los Angeles, puis le spectacle produit par Mixed eMotion Theatrix, fut joué à guichets fermés et prolongé pour accommoder la demande.

 

Anaïs, A Dance Opera bénéficie du soutien de la Fondation Anaïs Nin et de l’éditeur de Nin, Paul Herron.

 

Le spectacle est conçu pour voyager léger, sans décor, avec costumes et accessoires à son minimum, et toute la musique est enregistrée, sauf le chant principal.

 

La musique et les paroles de Cindy Shapiro, une artiste en résidence à la Cité Internationale des Arts, et lauréate de la subvention Grant, mêlent classicisme contemporain et sensibilité rock.

 

La chorégraphie de Janet Roston, lauréate du Prix Ovation, est contemporaine avec un souffle de danse “vintage”.

 

Joe LaRue, dont les projections stupéfient et éveillent les sens, est le monteur du meilleur succès cinématographique au Nigeria en 2014, et un cinéaste dont les courts métrages ont été projetés lors de nombreux festivals de cinéma.

 

REVUES DE PRESSE

Il fallait bien aussi une production solide pour mettre en scène une troupe américaine de Los Angeles de six danseurs et une chanteuse, tous excellents. Le défi ? Mettre en danse et en images la vie tourmentée d’Anaïs Nin, son mariage avec Hugh Guiler, un banquier de New York sa liaison avec le sulfureux Henry Miller. Un pari audacieux réalisé par Janet Roston, chorégraphe contemporaine, et Cindy Shapiro qui en a écrit la musique et les paroles. Travail de longue haleine se concrétisant par un succès au Festival Off d’Avignon. Une succession de tableaux entraîne le spectateur dans un voyage sensuel et érotique de la France aux USA, notamment une allusion à Guernica et à la deuxième guerre mondiale, un remarquable Cafe Culture et un Vénus original. Ce jour-là la salle était plain et le public semblait conquis.

Pier Patrick,

www.regarts.org

 

Ils y arrivent fort bien par une succession de tableaux menés vivement découpant sa vie en phrases, en moments. Le fond lumineux qui retranscrit la traduction des paroles apporte une dimension au récit. La chanteuse a une présence inouïe. Elle emmène tous les danseurs avec elle, autour d 'elle. La danseuse principale est magnifique, elle a une grâce et une aisance remarquables. Ce qui nous frappe c'est le tonus de cette équipe, sa jeunesse et sa fougue, la danse est bien calée, pas un faux pas, pas une fausse note tout est rodé au millimètre, ils sont formidable. C'est du travail très américain dans ce qu'il sont capables de faire quand ils veulent faire bien. Rien n'est oublié, accessoires, lumières, musiques, pas de danse, texte...du rythme, de la précision et un récit fort bien construit. Bravo au compositeur Cindy Shapiro, à la chorégraphe Janet Roston et au scénographe Joe LaRue. Un merveilleux moment que nous pourrons revoir en Europe dans un avenir proche. Une très belle pièce menée avec beaucoup de grâce, un bel hommage à Anaïs Nin.

Jean Michel Gautier,

www.revue-spectacles.com

 

Ce show est une machine bien huilée, les danseurs maîtrisent tous les genres, du charleston à la danse contemporaine, ils sont époustouflants d’adresse et d’élégance. Textes et chants ont été travaillés avec sérieux et racontent de manière harmonieuse l’histoire de cette femme. En arrière plan, défilent les temps forts de la vie romanesque qu’à su se construire Anaïs Nin avec une succession de mots, de phrases, d’articles incendiaires sur son travail et des images des lieux où elle vécut. C’est un vrai show à l’Américaine, les artistes sont pluridisciplinaires et pas un seul faux pas ne gâche la composition. Outre le fait de découvrir, ou redécouvrir Anaïs Nin, il y a le plaisir d’être au cœur d’un spectacle joyeux et plein d’enthousiasme, dont il ne faut pas se priver.

Céline Zug,

www.boiteaculture.com

 

Forte inventivité - sensuelle et éblouissante. « Être une femme dans le monde des hommes ». « Anaïs – A Dance Opera » est un portrait vibrant et audacieux d’Anaïs Nin, femme pionnière dans l’écriture d’outrages érotiques qui a osé lever le voile sur les mystères du désir féminin… merveilleusement amplifiées avec l’ensemble de musique, chant, danse et décor. Indéniablement, « Anaïs – A Dance Opera » contribue à donner une forte image à Anaïs, et nous la présente comme une femme qui continue à inspirer aujourd’hui.

Louisa Stuwe,

www.festi.tv

A Dance Opera